Cliquer, merci Cliquer, merci Cliquer, merci Cliquer, merci Cliquer, merci Cliquer, merci Cliquer, merci Cliquer, merci Cliquer, merci Cliquer, merci Cliquer, merci Cliquer, merci Cliquer, merci Cliquer, merci Cliquer, merci Cliquer, merci Cliquer, merci Cliquer, merci

 

 

 

 

La mort de l'Europe

Bien des apprentis sorciers appellent de leurs vœux la disparition de l’Europe. Imaginons quelques instants sous forme de fable que l’avenir leur donne raison.

« Au soir du vote qui entérinait la mort de l’Europe, des feux d’artifices éclatèrent partout. L’Union européenne venait enfin de disparaître ! Plus de Commission à Bruxelles, plus de Parlement à Strasbourg, plus d’euros dans les portefeuilles : on était enfin libres !
Bien sûr, comme au lendemain du Brexit, il y eut quelques importuns qui expliquèrent qu’ils s’étaient abstenus parce que l’Europe ne leur convenait pas parfaitement, mais ils n’avaient jamais voulu qu’elle disparaisse. Eh bien tant pis pour eux, ils n’avaient qu’à réfléchir avant ! Maintenant l’Europe était enfin anéantie,… et on allait être heureux !
Au milieu de toute cette allégresse, on ne s’aperçut pas que des groupes d’individus surprenants se réjouissaient eux aussi de la disparition de l’Europe. Il s’agissait des survivants de Daech, des extrémistes russes qui ne rêvent que de revenir au temps de l’empire de Staline, d’industriels nostalgiques du passé, de passeurs de migrants et de quelques financiers.
Daech et les autres terroristes étaient satisfaits parce qu’une Europe morcelée est bien plus facile à vaincre qu’une Europe unie. Les extrémistes russes se frottaient les mains car c’en était fini des sanctions économiques que l’Union avait infligées à leur pays pour avoir annexé la Crimée. Ils songeaient qu’ils pourraient bientôt s’emparer d’un nouveau morceau de l’Ukraine, ou alors d’un Pays Balte ou bien d’une région de la Pologne. Les industriels nostalgiques du passé se disaient que la disparition de l’Europe entraînait celle de ses réglementations contre le plastique et contre les néonicotinoïdes. Les directives Seveso, Natura 2 000 ou sur le recyclage des déchets deviendraient elles aussi lettre morte. Les industriels allaient enfin être libérés de toutes ces prétentions européennes à les empêcher de polluer tranquillement.
Les passeurs de migrants se réjouissaient : la police de leurs pays ne subirait plus les pressions de l’Europe. Du coup, ils pourraient envoyer encore plus de pauvres gens se noyer en Méditerranée.
Il y avait aussi des milliers de spéculateurs, partout dans le monde, qui faisaient leurs comptes et jubilaient : l’euro disparu, ils avaient à nouveau la possibilité de jouer les monnaies européennes les unes contre les autres. Comme jadis, ils pouvaient faire monter le deutsche mark au plus haut, pousser dans les abysses la drachme grecque, la lire italienne, la peseta espagnole ou la livre irlandaise, et peut-être même couler le franc !
Oui, vraiment, il y avait de quoi être heureux. »



 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 
         

exemple de rectangle exemple de rectangle Description exemple de rectangle exemple de rectangle